TOURISME

GAILLAC, LES TERROIRS

Le vignoble s’étend sur les deux rives du Tarn et vers le nord du département jusqu’à Cordes sur Ciel.
L’aire d’Appellation d’Origine Controlée regroupe 73 communes autour de Gaillac.
Elle couvre 9000 hectares dont 4000 en AOC. Le vignoble est structuré en 3 versants de nature géologique spécifique :
Les Terrasses de la Rive Gauche : Cette partie du vignoble court le long des rives du Tarn. Les terrains sont surtout graveleux et bien exposés.
Les Coteaux de la Rive Droite : Ces coteaux, exposés plein sud et protégés par les forêts de la Grésigne et de Sivens, dominent toute la vallée du Tarn. Les sols sont principalement des argilos calcaires profonds.
Le Plateau Cordais : De Cahuzac sur Vère à la cité médiévale de Cordes sur Ciel, le plateau Cordais domine la vallée encaissée de la Vère. Ce terroir se caractérise par des sols blancs calcaires et caillouteux.

GAILLAC, LES CEPAGES

Le vignoble de Gaillac est le berceau ampélographique du sud-ouest et compte un nombre inégalé de cépages autochtones inégalés.

Cépages Blanc :
Le Mauzac , c’est le cépage traditionnel gaillacois par excellence. Il se caractérise principalement par des arômes rappellant la pomme et la poire. Il donne des vins tendres à l’acidité équilibrée.
Le Loin de l’Oeil, son nom vient de la traduction Len de l’El. les anciens l’appelaient ainsi parce que la grappe munie d’un très long pédoncule place le raisin “loin de l’oeil” (un oeil en terme viticole correspond à un bourgeon). Ce cépage très ancien ne se trouve qu’à Gaillac. Il produit un vin à l’arôme très fin de type floral.
En plus des deux cépages typiques à gaillac, on trouve de la Muscadelle, du Sauvignon, du Sémillion et un tout petit peu d’Ondenc, cépage ancestral que certains vignerons réintègre dans leurs assemblages.

Cépages Rouge:
Le Duras : un des plus ancien cépages du gaillacois. Il donne à la fois couleur, souplesse et finesse. Il se caractérise principalement par des arômes rappelant le poivre ou les épices.
Le Braucol : Appelé également Fer Servadou, ce cépage donne un vin à la fois coloré, charnu et rustique. Ses arômes très caractéristiques et originaux, évoquent le cassis, la framboise ou le poivron.
Le Prunelart qui fait son grand retour. Abandonnée à la fin du XIX éme parce que peu productif, il est réintégré à l’appelation et donne des vins colorés , sombres aux arômes de prune.
Nous retrouvons aussi des cépages plus connus comme la Syrah, le Gamay, le Cabernet Sauvignon et Franc et le Merlot

Cordes-sur-Ciel

Grand site d’occitanie: Cordes et les sités médiévalles

Entre bastides, villages fortifiés ou villages sur promontoire, une boucle de 60km alliant coteaux et vallée de l’Aveyron

Vous pourrez découvrir Puycelsi où la bien nommée « Forteresse des Bois », Castelnau-de-Montmiral et sa fameuse place à arcades, Bruniquel et ses imposants châteaux surplombant les Gorges de l’Aveyron aux côtés de Penne et sa forteresse, ou bien Cordes et ses palais gothiques si bien conservés . Mais n’hésitez pas à vous arrêter à Saint Antonin noble val pour profiter de son marché tant réputé du dimanche matin

Les bons plans de Terride

La vallée du Tarn:

Albi, ville rouge : sa cathédrale fortifié et son Musée de Toulouse Lautrec
Gaillac, berceau du vignoble millémaire et son abbaye
Lisle sur Tarn : bastide du moyen age et sa place aux arcades
Rabastens et son Eglise classée au patrimoine mondial de l’UNESCO

Les Z'elles Gaillacoises

Les Vigneronnes gaillacoises se mobilisent pour sauver les pigeonniers.

Une trentaine de vigneronnes de Gaillac (avec le soutien du réseau professionnel SO femmes et vin) profitent d’un week-end pour organiser de nombreuses animations (randonnées, expositions, concerts, etc), permettant de faire découvrir le vignoble aux participants, et de récolter des fonds, à l’occasion d’une vente aux enchères, permettant, chaque année, de rénover un pigeonnier, symbole du patrimoine viticole local. « Les pigeonniers gaillacois font partie intégrante de notre patrimoine viticole, ils sont notre histoire. A nous de les préserver » affirme Alix David, vigneronne parmi les fondatrices des Z’elles gaillacoises. L’année dernière, 12 000 € ont été récoltés suite à la vente aux enchères.